PREMIUM

Eldoradio+ 320kbs

Now playing on Eldoradio :

Title

Artist

 
 
 

Eldoradio programme Radio Thawra

Written by on 13/10/2020

Le 17 octobre 2020, Eldoradio Programme Radio Thawra

Au fait… Radio Thawra , c’est quoi l’histoire ?

Radio Thawra

Le 4 août, la double explosion du port de #Beyrouth n’a pas seulement dévasté la moitié de la ville et le patrimoine architectural des quartiers historiques à proximité. Elle a aussi dégradé les conditions de travail des artistes installés à Gemmayzeh et Mar Mikhael, où se concentraient de nombreux ateliers, galeries, lieux de concerts, laboratoires et studios. Le coeur créatif de la ville est en ruines, asphyxié par les fumées persistantes de l’incendie du 10 septembre dernier, à l’exact épicentre de l’explosion.

BoomBox Studios

est l’un de ces lieux d’émulation, un carrefour de styles, largement détruit par le souffle du blast, et qui, le temps de sa remise en état, manquait à la scène beyrouthine.

Son co-fondateur, le producteur Jad Kas, s’y trouvait ce jour-là ; il est lui même une sorte de miraculé. Mais sa volonté de contribuer à la vitalité artistique du #Liban est intacte.
Bien avant “le 4 août”, les rues libanaises étaient le théâtre d’une révolte populaire, “la #Thawra”, dont le 17 octobre prochain marquera le premier anniversaire. Et si une chose caractérise ce mouvement, c’est bien la présence des artistes, au cœur d’une société civile en pleine reconquête de son espace public d’expression.
Avec Laura-Maï Gaveriaux, grand-reporter MENA, Jad Kas a décidé d’organiser une soirée spéciale, le soir du 17 octobre, en direct du BoomBox, pour célébrer la vitalité de la Thawra, en dépit de toutes les crises qui affectent le Liban.
Une soirée unique au coeur de Beyrouth, pour soutenir cette scène musicale indépendante, qui a soif de retrouver la scène et les studios d’enregistrement.
QUELQUES MOTS SUR JAD KAS ET BOOMBOX STUDIOS
Jad est né à Beyrouth à la fin de la guerre civile. Passionné de son, il a commencé sa formation musicale autodidacte en écoutant inlassablement les albums de The Beatles, Pink Floyd, Iron Maiden and The Doors, avant de s’ouvrir au Classique et de découvrir son goût pour les grandes orchestrations, qu’on retrouve dans ses productions les plus personnelles.
Diplômé en ingénierie du son de l’Institut Trebas à Toronto, il a choisi de rentrer à Beyrouth en 2012, pour participer à l’émulation artistique de sa ville d’origine, à laquelle il est attachée par un lien affectif et organique.
BoomBox Studios incarne ce lien. La volonté de le reconstruire et d’y organiser #RadioThawra est un statement sans équivoque : “on est là, et la #musique reprend ses droits !”
Laura-Maï Gaveriaux


Continue reading

Next post